Devenir Maupassant à l’ombre du naturalisme

Devenir Maupassant à l’ombre du naturalisme
(2020)

Paul Fraysse
Yassine Trabelsi

Article intégral prepaSernin Fraysse Trabelsi Devenir Maupassant

I.              Zola ou le radicalisme littéraire

De la littérature ? – Oui, pourvu qu’elle soit sociologique

Le naturalisme a souvent été considéré comme une radicalisation des principes esthétiques et des ambitions éthiques du réalisme, mais sans partager pour autant le même scepticisme. Il y a dans le réalisme, et particulièrement dans le réalisme flaubertien, une défiance envers le monde, un soupçon pesé sur le réel et sur le langage qu’on ne retrouve pas du tout chez Zola dont l’ambition scientifique le pousse vers un déterminisme presque dogmatique. L’ambition de représentation y est donc plus approfondie et porte vers ce qu’il y a de plus âpre dans le réel et vers d’avantage de science et d’objectivité. En effet, le romancier naturaliste est comparable au médecin ; il tente d’observer la réalité sans préjugé. Aussi tous les sujets deviennent-ils dignes d’attention, y compris les plus ignobles. C’est pourquoi Zola compare le naturaliste au « biologiste », en s’inspirant, pour l’écriture de son œuvre de la démarche et de la rigueur scientifique de Claude Bernard. C’est cette idée qu’il faut lire d’emblée dans le titre même que choisit Zola pour désigner son mouvement en 1865 puisqu’un naturaliste, dans le sens premier du terme, est un savant spécialisé en histoire naturelle, sciences naturelles et biologiques. Jules-Antoine Castagnary dira d’ailleurs dans son Salon de 1863 :

« L’école naturaliste affirme que l’art est l’expression de la vie sous tous ses modes et à tous ses degrés, et que son but unique est de reproduire la nature en l’amenant à son maximum de puissance et d’intensité : c’est la vérité s’équilibrant avec la science ».

Lire la suite Article intégral prepaSernin Fraysse Trabelsi Devenir Maupassant

Littérature et option Lettres Modernes 2022

Equipe pédagogique:

Frédérique Bué
Carole Catifait
Muriel Fazeuille
Maryse Palévody
Muriel Rossetti


Frédérique Bué
Muriel Fazeuille
Carole Catifait


1ère année

Bibliographie 2021-2022

Bienvenue en hypokhâgne au lycée Saint-Sernin. Voici quelques conseils de lecture pour préparer votre rentrée.

Vous venez d’être admis en hypokhâgne : voici une première liste d’ouvrages dans laquelle puiseront vos professeurs d’hypokhâgne. En fonction de la classe dans laquelle vous serez affectés, vos professeurs vous demanderont de lire telle ou telle œuvre. Dès votre admission en hypokhâgne, vous recevrez une bibliographie spécifique.
Si vous êtes en classe de 1ère ou en de terminale et que vous cherchez à commencer à imprégner des lectures d’hypokhâgne, vous pouvez vous inspirer de la liste suivante :

1. Romans

Scarron, Le roman comique
Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves
Perrault, Contes
Diderot, Jacques le fataliste
Abbé Prévost, Manon Lescaut
Laclos, Les Liaisons dangereuses
Stendhal, Le Rouge et le noir
Balzac, Le père Goriot
Flaubert, Madame Bovary
Zola, L’assommoir
Proust, Un amour de Swann ( in Du côté de chez Swann)
Gide, Les Faux-monnayeurs
Cendras, L’homme foudroyé
Robbe-Grillet, La Jalousie
Simon, L’acacia

L’ensemble de ces romans servira de base pour les interrogations orales et les dissertations.

– Les interrogations orales du premier semestre porteront sur le roman. Il importe donc de ne pas découvrir au dernier moment le roman.
– La dissertation nécessitera un ancrage solide dans les romans au programme : effectuez le maximum de lectures avant la rentrée date car le mois de septembre sera très chargé dans toutes les matières.

Si ce programme romanesque ne rassasie pas vos désirs de lecture, vous pouvez vous plonger dans les ouvrages suivants qui seront abordés au cours de l’année scolaire. N’hésitez pas à prendre de l’avance et à satisfaire votre curiosité !

2. Théâtre

Corneille, L’illusion comique
Racine, Bérénice
Molière, Amphitryon
Musset, Fantasio
Beckett, En attendant Godot
Koltès, Dans la solitude des champs de coton
Genet, Le balcon

3. Poésie

Marot, L’adolescence clémentine
Du Bellay, Les Regrets
Hugo, Les Contemplations
Baudelaire, Le Spleen de Paris
Rimbaud, Les Illuminations
Corbière, Les amours jaunes
Apollinaire, Calligrammes
Ponge, Le parti pris des choses

Nous vous souhaitons bonne lecture et bonnes vacances
Frédérique Bué
Carole Catifait
Muriel Fazeuille

Pour avoir encore plus de titres à consulter, RDV sur http://saint-sernin.entmip.fr/ , rubrique Classes préparatoires AL/LSH, puis Bibliographies 1ère année hypokhâgne Lettres.


Nous vous soumettons de plus une liste totalement facultative dans laquelle vous pourrez puiser à volonté au cours de l’année scolaire.

Antiquité / Mythologies (nombreux recueils)

J.-P. Vernant, L’Univers, les dieux, les hommes
Vème av. J.-C. : Sophocle, Œdipe-Roi /Antigone

XIIème (en version modernisée): Roman de Tristan dit Tristan et Iseut
Chrétien de Troyes, Le Chevalier de la charrette

XVIème : Rabelais, Gargantua
Montaigne, Essais (De l’éducation des enfants, Des coches, De l’expérience, Du repentir)
Ronsard, Les Amours

XVIIème : Corneille, Cinna /L’Illusion comique

Molière : Le Misanthrope /Tartuffe
Racine, Bérénice
Pascal, Pensées

XVIIIème : Montesquieu, Lettres Persanes

Voltaire, Candide
Marivaux, Le Jeu de l’amour et du hasard
Prévost, Manon Lescaut
Diderot, Jacques le fataliste et son maître
Rousseau, La Nouvelle Héloïse
Beaumarchais, Le Barbier de Séville /Le Mariage de Figaro

XIXème : Chateaubriand, Mémoires d’Outre-Tombe

Lamartine, Méditations poétiques
Hugo, Les Contemplations
Musset, Lorenzaccio /Les Caprices de Marianne
Stendhal, La Chartreuse de Parme
Balzac, La Peau de chagrin/ Le Chef-d’œuvre inconnu
Flaubert, L’Education sentimentale
Zola, Germinal /La Curée

Œuvres de Gautier /Hérédia /Leconte de Lisle
Nerval, Les Chimères /Sylvie /Aurélia
Baudelaire, Les Fleurs du mal

Œuvres de Verlaine /Rimbaud /Mallarmé

XXème : Apollinaire, Alcools /Calligrammes
Proust, A la recherche du temps perdu
Valéry, Charmes

Œuvres de Breton /Aragon /Eluard /Desnos
Claudel, Partage de Midi, L’Echange
Colette, La Naissance du jour

Céline, Voyage au bout de la nuit
Giono, Un Roi sans divertissement
Malraux, La Condition humaine
Sartre, La Nausée /Huis clos
Camus, L’Etranger /La Chute
Œuvres de Sarraute /Robbe-Grillet /Simon
Butor, La Modification /L’Emploi du temps
Duras, Le Ravissement de Lol V. Stein/ Moderato cantabile
Perec, W ou le souvenir d’enfance
Yourcenar, Mémoires d’Hadrien /L’Oeuvre au noir
Genet, Les Bonnes
Ionesco, La Cantatrice chauve
Char, Fureur et mystère
Michon, Vies minuscules
Quignard, Le nom sur le bout de la langue
Œuvres de Saint-John Perse /Michaux /Ponge /Jaccottet /Bonnefoy

Textes critiques

Gérard Genette, Figures II
Jean-Paul Sartre, Qu’est-ce que la littérature ?
Roland Barthes, Le degré zéro de l’écriture
Jean-Pierre Richard, Poésie et profondeur
Gaston Bachelard, L’eau et les rêves

La critique littéraire

Jean-Yves Tadié, La critique littéraire au XX° siècle

La collection Lettres 128 (Nathan Université) permet des révisions rapides et précises. Voici quelques titres utiles :

A. Sancier-Château, Introduction à la langue du XVIIème siècle (Vocabulaire et syntaxe)
G. Forestier, Introduction à l’analyse des textes classiques
C. Fromilhague, Les figures de style
J.-Ph. Miraux, Le personnage de roman
M. Aquien, La versification appliquée aux textes

Dictionnaires

M. Aquien et G. Molinié, Dictionnaire de rhétorique et de poétique
Maingueneau, Les termes clés de l’analyse du discours (Seuil Mémo)
Brunel et alii, Dictionnaire des mythes littéraires (Rocher)
Chevalier et Gheerbrant, Dictionnaire des symboles (Bouquins)
Gérard, Dictionnaire de la Bible (Bouquins)
Dupriez, Gradus. Les procédés littéraires (10/18)
P. Aron, D. Saint-Jacques, A. Viala, Le dictionnaire du littéraire (PUF

Sur l’explication de texte à l’oral

S. Roze, L’explication de texte à l’oral (A. Colin, Synthèses)
E. Ravoux-Rallo et S. Guichard, L’explication de texte à l’oral des concours (A. Colin, Lettres U)


2ème année : Programme de Lettres, cours commun : Conseils de lecture 2022

Maryse Palévody
Muriel Rossetti


Sur le blog PrépaSaint-Sernin, vous trouverez aussi des liens audio et vidéo pour faire connaissance avec les auteurs ou les œuvres ; une bibliographie complémentaire, exclusivement consacrée aux ressources en ligne est consultable sur le blog Les chroniques de Marcel

AXES ET ŒUVRES AU PROGRAMME :
1. AXES
La prose
Littérature et morale
L’œuvre littéraire, ses propriétés, sa valeur 
2. ŒUVRES : 
Madame de La Fayette, La Princesse de Clèves, éd. P. Sellier, Livre de poche, Classiques, n°374, 1999, ISBN : 9782253006725
Denis Diderot, Le Fils naturel, éd. J. Goldzink, GF, n°1177, Flammarion, 2005, ISBN : 9782080711779
Honoré de Balzac, Illusions perdues, éd. P. Berthier, Le Livre de Poche, Classiques, n°21017, 2006, ISBN : 9782253085706
Francis Ponge, Le Parti pris des choses, éd. E. Frémond, Folioplus classiques, n°170, Gallimard, 2009, ISBN : 9782070389933.

Il est indispensable d’acquérir les œuvres dans l’édition de référence, c’est-à-dire celle indiquée ci-dessus. 

Comment se préparer pendant l’été ?

Il faut d’abord lire toutes les œuvres au programme, c’est le plus urgent. N’hésitez pas à annoter l’ouvrage pour vous constituer une série de repères. Vous pouvez ensuite choisir dans la liste qui suit un ou plusieurs articles et/ou ouvrages critiques, sur le thème et/ ou sur les œuvres.

A/ LECTURES EN RAPPORT AVEC LES AXES

L’ŒUVRE LITTÉRAIRE, SES PROPRIÉTÉS, SA VALEUR

Jacqueline Vaissevière et Nadine Toursel, Littérature : 150 textes théoriques et critiques, Armand Colin, coll. « Cursus », 2011 (tous les thèmes au programme sont abordés dans ce manuel)

Emmanuelle Fraisse, Bernard Mouralis, Questions générales de littérature, Seuil, coll. « Points », 2001, en particulier le chapitre 2 « Les œuvres complètes : l’œuvre et ses limites »

Antoine Compagnon, Le Démon de la théorie, Seuil, coll. « La couleur des idées », 1998, en particulier 1 « La littérature », 5 « Le style » ; 7 « La valeur »

Michel Foucault, « Qu’est-ce que la littérature ? » : Foucault, littérature et langage

LA PROSE

Vaste sujet qui donnera lieu à une investigation en classe. On peut commencer par la (re)lecture de quelques textes fameux : 

Gustave Lanson, L’Art de la prose, Lanson, l’art de la prose, 1er chapitre
Sartre, « Qu’est-ce qu’écrire ? » in Qu’est-ce que la littérature ? folio essais, 1948
Roland Barthes, Le degré zéro de l’écriture, « Y a-t-il une écriture poétique ? », Seuil, coll. « Points », 1963
Gérard Genette, Figures II, « Langage poétique, poétique du langage », Seuil, coll. « Points », 1969

LITTÉRATURE ET MORALE

Jacqueline Vassevière, Nadine Tourvel, 150 textes théoriques et critiques, Colin, 2015, en particulier le chapitre « Littérature et morale » 
Quelques maximes, portraits et/ou fables à choisir chez les moralistes du XVIIème
Une œuvre moralement transgressive (conte, roman, pièce de théâtre) par exemple : 

Sade, Les Infortunes de la vertu
Un roman de Céline 
Jean Genet, théâtre, ou Notre-Dame-des-Fleurs, Journal du voleur
Pierre Guyotat, Eden, éden, éden
Gisèle Sapiro, La responsabilité de l’écrivain : littérature, droit et morale en France : XIXème-XXIème siècle, Seuil, 2011 (à consulter en bibliothèque)
Georges Bataille, la littérature et le mal, Folio, 1957 (lire un chapitre de votre choix, sur Emily Brontë, Baudelaire, Kafka…)
Dominique Rabaté, « Morales du solitaire » : Morales du solitaire

B/ LECTURES EN RAPPORT AVEC LES ŒUVRES

MADAME DE LAFAYETTE, LA PRINCESSE DE CLÈVES

Pour se familiariser avec l’atmosphère intellectuelle et littéraire du temps et mesurer quelles influences l’auteure a pu subir, on lira avec profit quelques pages de :
Pascal, Pensées, notamment celles regroupées par L. Brunschvigg sous les titres « Pensées sur l’esprit et sur le style », et « Misère de l’homme sans Dieu »
La Rochefoucauld, Maximes
Une pièce de Racine, par exemple, Andromaque, Bérénice ou Phèdre
Une pièce de Corneille, par exemple Le Cid ou Cinna
Mademoiselle de Scudéry, Clélie, une histoire romaine (folio Gallimard, édition de Delphine Denis)

La critique sur ce roman est pléthorique, voici une sélection de quelques titres, dont aucun n’est obligatoire, à l’exception de l’article de Gérard Genette que la plupart d’entre vous connaissent.

Gérard Genette, « Vraisemblance et motivation », Figures II, 1968 (disponible en ligne à partir du portail Persée)
Henriette Levillain, La Princesse de Clèves de Madame de Lafayette, Gallimard Foliothèque n°46, 1995
Jean-Michel Delacomptée, Passions La Princesse de Clèves, arléa 2012

DIDEROT, LE FILS NATUREL
Outre la présentation faite par Jean Goldzink dans votre édition, et éventuellement un autre drame de Diderot présent dans le même ouvrage, il serait bon de lire quelques pages de :
Diderot, Entretiens sur le fils naturelOn peut se limiter au préambule et aux deux premiers entretiens.
Rousseau, Lettre à d’Alembert sur les spectacles : Rousseau, lettre à d’Alembert
G. Goubier-Robert et E. Bordas, Autour du fils naturel et du rêve de d’Alembert, Atlande

BALZAC, ILLUSIONS PERDUES
Lire l’œuvre et faire quelques repérages (intrigues, lieux, personnages principaux) vous occupera déjà un certain temps. Vous avez déjà en principe quelques lumières sur Balzac et le réalisme, et il serait bon de relire au moins quelques extraits de l’Avant-propos de la Comédie humaine.
Balzac, Avant-propos de la Comédie humaine
José-Luis Diaz commente Illusions perdues, foliothèque, 2001 (épuisé, à consulter en bibliothèque)
Pour comparer la prose de Balzac à d’autres auteurs de son temps, on peut consulter
Proust, Pastiches et mélanges, notamment. « Dans un roman de Balzac » et  » ‘L’affaire Lemoine’, par Gustave Flaubert » : Pastiches et Mélanges – Wikisource
FRANCIS PONGE, LE PARTI PRIS DES CHOSES
Là encore, il faut surtout lire l’œuvre, en n’hésitant pas à ouvrir son dictionnaire pour repérer les sens premiers de certains mots. Ensuite, et pour se rafraîchir la mémoire au sujet des notions d’objeu et d’objoie, on peut lire par exemple :
Entretiens de Francis Ponge avec Philippe Sollers, Seuils, coll. « Points », 1970
Jean-Charles Gateau commente Le Parti pris des choses suivi de Proêmes, Foliothèque, 1997

Bonnes lectures et bonnes vacances, L’équipe de lettres cours commun


2ème année
Lettres Modernes Option 2022



Carole Catifait
carole.catifait@gmail.com


Programme de travail de l’été 2021. Spécialité Lettres Modernes.
Lectures : le programme d’oral. « Lettres d’amour ».

Ovide, Lettres d’amour. Les Héroïdes, trad. du latin par Théophile Baudement, éd. De Jean-Pierre Néraudeau, Paris, Gallimard, « Folio classique » n° 3281, 1999, ISBN : 9782070401536.
Christine de Pizan, Cent ballades d’amant et de dame, éd. et traduction de l’ancien français par Jacqueline Cerquiglini-Toulet, éd. bilingue, Paris, Gallimard, « Poésies/Gallimard » n° 540, 2019, ISBN : 9782072791406.

Je vous conseille de podcaster les émissions de France Culture :

« Christine de Pizan, plume savante », La Compagnie des poètes par Manou Farine, 25/01/2019. Avec Jacqueline Cerquiglini-Toulet, Professeure émérite à l’Université Paris-Sorbonne.
« Ces femmes qui écrivent », La Compagnie des auteurs par Matthieu Garrigou-Lagrange. 31/01/2019.

Et de lire l’article en ligne sur Cairn : « Promenade en féminie : Christine de Pizan, un imaginaire au féminin », Thérèse Moreau. https://www.cairn.info/revue-nouvelles-questions- feministes-2003-2-page-14.htm
Ainsi que l’article de Nathalie Koble, sur en-attendant-nadeau.fr : « L’amour courtois ou l’union sous contrainte », 24/09/2019.

On peut consulter l’exposition virtuelle : https://gallica.bnf.fr/html/EN/manuscrits/christine-de- pisan,ainsi que celle sur l’art d’aimer au Moyen Âge (toujours sur le site de la BNF) : http:// expositions.bnf.fr/aimer/

Fiches : la préparation du commentaire hors programme de l’écrit. 1) Histoire littéraire :

La littérature française, I et II, sous la direction de Jean-Yves Tadié, « Folio Essais ». Les cubes vont vous expliquer…et vont continuer leurs fiches, avec un peu d’avance sur les carrés.

2) Grammaire :

Le Grévisse de l’étudiant, grammaire graduelle du français, (Deboeck, supérieur) Cécile Narjoux. Oui ça a l’air colossal, mais l’index est bien fait et commencez par combler vos manques ou approximations. Une grammaire qui va vous faire aimer la grammaire.

3) Manuels techniques :

Figures de style, rhétorique, etc. Gardez celui de l’hypokhâgne ou du lycée. Sinon :
Dictionnaire des termes littéraires, Van Gorp et alii, « Champion classiques », Références et Dictionnaires.
Précis de versification, Brigitte Buffard-Moret.

Bel été à toutes et à tous, CC.

Littérature et option Lettres Modernes (LSH)


La littérature en 1ère année

Equipe pédagogique :

Frédérique Bué
Carole Catifait
Muriel Fazeuil



La Littérature en 2ème année

Equipe pédagogique :

Maryse Palévody
Muriel Rossetti

+ d’infos page de présentation khâgne
contact  Contact Lettres Khâgne 1
Contact Lettres Khâgne 2

5 heures hebdomadaires
étude approfondie de 4 ou 5 œuvres et de 3 thèmes fixés par les ENS
Le cours de tronc commun de Littérature prépare principalement à la Composition française (durée : 6 h, coefficient : 2) et l’explication d’un texte littéraire sur programme (durée 1,5 h., coefficient 1,5).



Option Lettres Modernes : 2ème année

Professeur :
Carole Catifai
t

Littérature et Lettres Cours

Christine de Pizan ou le féminisme au XVème siècle (2021)
Conférence de Florence Bouchet

Le récit bref ou l’esthétique du déshabillé (13 juillet 2019)
Muriel Rossetti
Article intégral PDF Lettres récit bref esthétique déshabillé Rossetti 
leschroniquesdemarcel.blogspot.com

Aujourd’hui, Marcel tombe la veste : il croise quelques remarques sur le récit bref et la poétique de Nathalie Sarraute dans l’espoir d’aboutir à une réflexion sur la nouvelle comme art de la mise à nu. Il se livre à une courte analyse de Mademoiselle Else d’Arthur Schnitzler.

Les Fruits d’or ou comment reconnaître un chef d’œuvre quand on en voit un (27 juillet 2019)
Muriel Rossetti
Article intégral PDF Rossetti Fruits d’or chef d’œuvre

Unknown.jpeg

Marcel n’est pas emballé par le retour du thème « l’œuvre littéraire, ses propriétés, sa valeur », mais la lecture des Fruits d’or lui offre l’occasion de poser à nouveau une question élémentaire : qui fixe la valeur de l’œuvre ?
Les Fruits d’or : qu’est-ce que c’est ?
Publié en 1964, Les Fruits d’Or est un roman de Nathalie Sarraute particulièrement féroce pour les coteries littéraires. L’intrigue tient à fil. L’écrivain Brehier vient de faire paraître un roman, Les Fruits d’Or : que vaut-il ? Question apparemment indifférente qui revêt pourtant aux yeux des salons parisiens une importance capitale. Appartient-on au petit cercle très fermé des gens de goût, cette élite raffinée qui sait reconnaître un chef d’œuvre à sa naissance ? Être intronisé ou non dans « le petit noyau, le petit groupe, le petit clan » de ces Verdurin new age, telle est donc la question.

Récits de guerre et crise du récit : « La Grande Guerre en toutes lettres ».  (2018)
Carole Catifait

Projet : Centenaire de la fin de la Guerre, 1918-2018. Cycle de conférences interdisciplinaires en lien avec l’Université. LSHB : Lettres / histoire / philosophie / histoire des arts.
Problématiques littéraires :
L’illusion naturaliste : Barbusse, Le Feu (1916). Interrogation sur le récit-témoignage.
Crise de la modernité, crise du récit : Pourquoi 14-18 chez les contemporains ? Fin des récits de guerre au profit de récits qui « interrogent » la guerre. Quel récit possible ? Interrogation sur le Nouveau Roman : Claude Simon, L’Acacia (1989).
Problématiques transversales :
Les questions épistémologiques fondamentales pour penser les sciences humaines. Comment écrire l’histoire ? Pourquoi toujours la réécrire ?
L’écrivain et l’histoire : Qui peut écrire l’histoire ? Quelle place et/ou quelle légitimité « paradoxale » de la littérature ? Expliquer ou tenter de donner sens ?
Lecture de L’Acacia de Claude Simon. « La modernité commence avec la recherche d’une littérature impossible » (Roland Barthes).
Corpus des textes étudiés, évoqués, lus ou présentés par les élèves :
Barbusse, Le Feu.
Giono, Le Grand Troupeau et la nouvelle « Ivan Ivanovitch Kossiakoff », in Solitude de la pitié.
Céline, Voyage au bout de la nuit.
Rouaud, Les Champs d’honneur.
Bergounioux, Ce pas et le suivant.
Echenoz, 14.
Japrisot, Un long dimanche de fiançailles.
Vuillard, La Bataille d’Occident.