Musique (LSH) : option


Professeur :

Jean-Sébastien Cambon

Contact : option.musique.cpge@gmail.com

L’option comprend un enseignement de six heures par semaine. En première année, il s’organise autour de deux grands domaines d’études principaux, chacun divisé en deux composantes :
Les champs historiques et socio-économiques :
Histoire de la musique, esthétique et culture musicale générale,
Musique et société.
Les champs analytiques et pratiques :
L’œuvre et son langage,
L’œuvre, sa réalisation et son interprétation.

A travers ces différents domaines, les étudiants sont amenés à aborder l’ensemble de l’histoire de la musique de façon chronologique, les bases de l’apprentissage de l’écriture musicale, la pratique du commentaire d’écoute, du piano, du chœur et de leur propre instrument (en classe et au sein des orchestres des lycées). 

En deuxième année est dispensée une préparation plus spécifique au concours, principalement autour des deux questions définies par les ENS, à la fois pour les épreuves écrites (dissertation analytique) et orales (écriture musicale et commentaire d’écoute pour Paris, écriture musicale et interprétation pour Lyon). Le lycée Saint-Sernin oriente plus spécifiquement au concours de l’ENS LSH (Lyon Sciences Humaines).

Au bout de ces deux années, les étudiants qui n’auraient pas obtenu le concours peuvent refaire leur khâgne (si leur dossier est accepté) ou entrer directement en troisième année à l’Université. De même, ils peuvent aussi poursuivre leurs études dans une des écoles ayant intégré la Banque d’Épreuves Littéraire (BEL) ou au sein des Conservatoires (régionaux ou nationaux) dans les disciplines qui ont été suivies au cours des deux années de formation.

Enfin, depuis septembre 2012, l’option musique de Toulouse est la seule à offrir un partenariat avec un Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR de Toulouse) permettant aux étudiants de pouvoir suivre des enseignements dans différents domaines (instrument, formation musicale et disciplines d’érudition) en complément de leur formation initiale au lycée avec des aménagements d’horaires. De même, en fin de cursus, des équivalences en écriture, analyse et culture musicales peuvent être attribuées en fonction des résultats.