Espagnol 2022


Equipe pédagogique :

Barbara Besse
Belinda Corbacho
Lucie Dudreuil
Ludovic D’agostin
Rosy  Laffite


Lucie Dudreuil

1ère année
EspagnolLVA/LVB

Bibliographie 2022


Cet été, il est vivement conseillé aux futurs hypokhâgnes de revoir la conjugaison des verbes réguliers et irréguliers ainsi que les points de grammaireétudiés au lycée, de se munir de certains ouvrages clés (ceux comportant la mention obligatoire) qui sont des références et leur serviront pendant toutes leurs études en espagnol, et de lire en espagnol des œuvres littérairesainsi que des articles de presse.

Ouvrages obligatoires (LVA) :

DICTIONNAIRE
CLAVE, Diccionario de uso del español actual. Madrid, Ediciones SM, 2006, 2048 p. Ce dictionnaire unilingue est autorisé pour l’épreuve de commentaire/version à l’ENS de Lyon, il sera autorisé pendant les devoirs en classe et concours blancs, il est donc important de l’utiliser tout au long de l’année. 

GRAMMAIRE/CONJUGAISON
Précis de grammaire, de Pierre Gerboin et Christine Leroy, Hachette, 2000 (ce précis de grammaire contient également des tables de conjugaison et des exercices).

VOCABULAIRE
Le mot et l’idée 2, d’Eric Freysselinard, Ophrys, 2017 (il contient un chapitre dédié aux mots d’Amérique latine et de la langue classique). 

LITTERATURE
Ne vous sentez pas dépassé/e par cette liste d’œuvres, il s’agit d’idées de lecture. Choisissez-en une ou deux pour cette été. 
Espagne
Siècles d’Or
Cervantès : Don Quijote de la Mancha (1605 et 1615) ou Novelas ejemplares (1590-1612). 
XIXe siècle
Benito Pérez Galdós : Episodios nacionales (1868 et 1978) ou Doña Perfecta (1876), Leopoldo Alas : La Regenta (1885), ou Emilia Pardo Bazán : Los pazos de Ulloa (1886). 
XXe siècle
Unamuno : Por tierras de España y Portugal (1911), Valle-Inclán : Luces de Bohemia (1920 et 1924) ou Machado : Campos de Castilla (1912 et 1917). 
Ortega y Gasset : España invertebrada (1921) ou La deshumanización del arte (1925), Pedro Salinas : La voz a ti debida (1933), Jorge Guillén : Cántico (1950), Federico García Lorca : Romancero gitano (1928), ou Miguel Hernández : Viento del pueblo (1937). 
Cela : La Colmena (1951) ou Miguel Delibes : Cinco horas con Mario (1966). 
Luis Martín-Santos : Tiempo de silencio (1962) ou María Zambrano : La confesión : género literario (1988). 
Amérique latine
Fin XIXe siècle-première moitié du XXe siècle
Ruben Darío : Azul (1888), Gabriela Mistral : Desolación (1922), Nicolás Guillén : Motivos del son (1930). Jorge Luis Borges : Ficciones (1944), Miguel Ángel Asturias : El señor presidente (1946), Alejo Carpentier : Los pasos perdidos (1953), Pablo Neruda : Canto general (1950), Octavio Paz : El laberinto de la soledad (1950)
« Boom » et littérature contemporaine
Julio Cortázar : Rayuela (1963), Juan Rulfo : Pedro Páramo (1955), Gabriel García Márquez : Cien años de soledad (1967), Mario Vargas Llosa : La tía Julia y el escribidor (1977), Ernesto Sábato : El túnel (1948), Carlos Fuentes : La región más transparente (1958), Augusto Roa Bastos : Yo el Supremo (1974), Laura Esquivel : Como agua para chocolate (1989)


CIVILISATION
Manuels de civilisation
Lire les chapitres relatifs à des époques abordées en cours dans un manuel de civilisation est un bon complément pour se constituer des repères solides et approfondir les questions soulevées sur l’histoire de l’Espagne et de l’Amérique Latine.
Civilisation espagnole et hispano-américaine, de Monica Dorange, 2017. (Manuel de civilisation organisé de façon thématique pour l’Espagne : « De ayer a hoy », « La democracia », « Los nacionalismos », « Economía y ecología », « Sociedad », « Educación y cultura » y « Cuestiones de política exterior » et par grande région pour l’Amérique latine : « Norteamérica », « Centroamérica », « El Caribe », « Países Andinos », « El Cono Sur »).
Imágenes de España, de Ramón Tamanes y Sebastián Quesada, Edelsa, 2014. (Recueil de documents clés : cartes, photos, affiches, tableaux, couvertures de livre ou extraits d’articles, de discours, d’essais qui ont marqué l’histoire de l’Espagne).
Imágenes de América Latina, de Sebastián Quesada, Edelsa, 2005. (Recueil de documents clés : cartes, photos, affiches, tableaux, couvertures de livre ou extraits d’articles, de discours, d’essais qui ont marqué l’histoire de l’Amérique latine).

PRESSE
Etre au courant de l’actualité des pays hispanophones par le biais d’une lecture régulière de la presse hispanique tout au long de l’année. Quelques références, ci-dessous :
Espagne
– Quotidiens nationaux espagnols « El país», « El Mundo », « ABC ».
– Revue hebdomadaire espagnole « Cambio16» couvrant l’actualité des mondes hispaniques
– Site de « Agencia Efe»
Amérique latine
– Quotidiens argentins « Pagina 12 », « La Nación ».
– Quotidiens colombiens : « El Tiempo » : – Quotidien Colombien « El Colombiano »
– Quotidien costaricien le plus connu : « La Nación ».
– Quotidiens mexicains : « La Jornada », « El Universal », « El Financiero », « Excelsior ».
– Quotidiens péruviens : « El Comercio », « El Peruano » (fondé en 1825 par Simon Bolivar)

¡Feliz verano y disfrutad de vuestras lecturas!

2ème année                  
ESPAGNOL LVA (Cours commun)     2021-22

Belinda Corbacho

Contact : BCorbacho@ac-toulouse.fr


COMMENTAIRE ET TRADUCTION

L’épreuve d’espagnol LVA est une épreuve littéraire très exigeante dont l’objectif est une approche méthodique des grands textes de la littérature en langue espagnole au travers de commentaires argumentés et de traductions.
Elle mobilise diverses connaissances et aptitudes :
Des connaissances littéraires et culturelles :
-Compréhension fine du discours littéraire et étude de sa mise en œuvre (conventions d’écriture, rhétorique du texte, diversités linguistiques, sociales ou régionales…).
-Connaissance des contextes culturels et historiques des œuvres
-Méthodologie de la traduction.
Des compétences linguistiques :
– Renforcement de l’appropriation de la langue (grammaticalité, idiotismes, richesse lexicale)
– Argumentation structurée en langue étrangère
-Une parfaite maîtrise du français (langue cible de la version)
Les trois heures hebdomadaires de cours dont nous disposons, en regard des six heures qui constituent le temps de l’épreuve le jour du concours, ne pourront être qu’un moment, certes privilégié, à l’intérieur d’un travail personnel régulier et soutenu.
Pour vous préparer au mieux à la rentrée de khâgne, je vous demande tout particulièrement de :Revoir tous les faits de langue (morphologie verbale, syntaxe, lexique) vus en Hypokhâgne lors des devoirs de version, thème grammatical et thème littéraire.
– Revoir les éléments du cours de littérature d’Hypokhâgne qui concernent le XIX et le XX siècle.
– Consulter quelques chapitres relatifs à la littérature espagnole et hispano-américaine du XIX et du XX siècle dans un manuel de littérature afin de mieux vous constituer des repères dans l’histoire littéraire. 
(Exemples de manuel utilisable : Monica Dorange : Manuel de littérature espagnole (Hachette) 
– La lecture en espagnol de quelques œuvres est également conseillée pour avoir des textes une approche de première main, qui ne se limite pas à des connaissances littéraires générales.
Lire de la bonne littérature en français CAR la version est avant tout un exercice où sera évaluée non seulement votre compréhension de l’espagnol mais aussi la correction et précision de la langue française.
Les usuels indispensables :
Attention ! Pour l’épreuve un seul dictionnaire unilingue est autorisé :
– CLAVE, Diccionario de uso del español actual. Madrid, Ediciones SM, 2006, 2048 p., ISBN : 84-675-0921-X
Ce dictionnaire est donc obligatoire !
Vous pouvez également consulter pour vos traductions le Diccionario de la Real Academia Española (www.rae.es) ainsi que le très complet Diccionario del uso del español, de Maria Moliner.
Une grammaire d’espagnol vous sera précieuse pour l’analyse des textes avant leur traduction:
– Pierre Gerboin, Christine Leroy, Grammaire d’usage de l’espagnol contemporain, Hachette supérieur (plusieurs rééditions)
Grammaire de l’espagnol moderne, de Jean-Marc BEDELPUF, 2010  (une des plus complètes)
– J. BOUZET, Grammaire espagnole, Belin, Paris. C’est la plus « commode », mais aussi la plus « limitée ».
Ayez aussi à votre disposition pour traduire :
– Un dictionnaire bilingue (Le Larousse convient parfaitement ou le Denis-Maraval-Pompidou chez Hachette)
– Une grammaire française (Le Bon usage de Grevisse, par exemple) / Riegel, Pellat, Rioul, Grammaire méthodique du français, Quadrige, 2001
– Le Bescherelle des conjugaisons.
– Un dictionnaire des synonymes (Henri Bertaud du Chazaud, ed. Quarto, chez Gallimard, un des plus complets)

Trabajo obligatorio =Para la clase 1 listar todos los documentos estudiados en hypokhâgne, precisar para cada uno el título, el autor, la fuente, la fecha de publicación, el tema, el contexto, la índole, la problemática.Leer los cuentos siguientes obligatoriamente para la primera semana de clase (seguir el enlace): https://lenguaparaisosscc.files.wordpress.com/2013/09/antologicc81a-de-cuentos-hispanoamericanos.pdf 

Voici quelques autres idées de lectures utiles et agréables :

  • Littérature espagnole
    Roman :
  • Javier Cercas, Soldados de Salamina, 2001
  • Alfons Cervera, Maquis, 1997
  • Dulce Chacón, La voz dormida, 2002
  • Clara Janés, El hombre de Adén
  • Julio Llamazares, Luna de lobos, 1985
  • Carmen Martín Gaite, EL Balneario, 1955
  • Alberto Méndez, Los girasoles ciegos, 2004
  • J. Ramón Sender, Réquiem por un campesino español, 1950
    Théâtre :
  • Federico García Lorca, La casa de Bernarda Alba, 1945
  • Antonio Buero Vallejo, Historia de una escalera, 1949
     
  • Littérature hispano-américaine :
    Pérou :
  • Julio Ramón Ribeyro, Silvio en el Rosedal, (Cuentos), 1977
  • Mario Vargas Llosa, Los cachorros, 1967 (Nouvelle)
    Cuba :
  • Leonardo Padura Fuentes, Pasado perfecto, 1991 (Polar)
  •                                    Paisaje de otoño, 1998 (Polar)
    Argentine :
  • Jorge Luis Borges, Ficciones, 1944 (Cuentos fantásticos) 
  • Julio Cortázar, Alguién que anda por ahí, 1974 (Cuentos fantásticos)
  • Silvina Ocampo, La furia, 1959 (Cuentos)
  • Sara Rosenberg, Contraluz, 2008 (Novela)
  • Ernesto Sábato, El Túnel, 1948 (Novela corta)
    Colombie :
    Gabriel García Márquez, El coronel no tiene quien le escriba, 1962 ; Crónica de una muerte anunciada, 1982
    Mexique:
  • Juan Rulfo, Pedro Páramo, 1953
  • El llano en llamas, 1955
  • Ángeles Mastretta, Arráncame la vida, 1985
  • Carlos Fuentes, La frontera de cristal (1995)

Bonnes lectures !


Ludovic D’Agostin
Spécialité Espagnol

2ème année
Epreuve de thème

Contact : ludovic.dagostin@ac-toulouse.fr


Il s’agit de l’épreuve de spécialité (appelée aussi option). Elle suppose un travail approfondi qui a été entrepris en première année. Il faut poursuivre nos efforts et même les redoubler pour préparer au mieux cette épreuve en gagnant en efficacité. (Coefficient 2).
La finalité consiste à permettre de faire le point sur les compétences linguistiques des candidats dans l’une et l’autre langue, « linguistique » étant entendu dans son sens le plus large : depuis la simple exactitude lexicale jusqu’à l’appréhension socio-linguistique et stylistique du texte-source, en passant naturellement par l’indispensable maîtrise de la morphosyntaxe de la langue castillane.
L’épreuve de thème est le reflet d’une longue et complexe préparation, à laquelle concourt tout ce qui touche à la langue-cible des candidats : exercices académiques, explications de texte, écrites et orales, dissertations, exposés, etc…L’expression authentique est évidemment privilégiée par rapport à la « langue de bois »… Les lectures et contacts personnels avec une langue authentique ainsi que l’utilisation des nouvelles technologies mettent à la portée de tous les étudiants journaux, films, romans, émissions de télévision et de radio. « Tout est bon pour appréhender et faire sien ce monde protéiforme qu’est une langue vivante, la langue castillane dans notre cas ». (ENS Lyon, rapport de jury 2005).
La première condition de notre travail passe par une connaissance solide de la grammaire de base et des conjugaisons en particulier. Par ailleurs il faut absolument « acquérir »du vocabulaire et ne pas cesser d’en apprendre. Pour cela il faut lire de tout ! Lire et noter les mots et expressions. Ce travail personnel et quotidien est indispensable. Le moment des vacances est idéal pour l’amorcer.


Dictionnaires :
Clave,Diccionario de uso del español actual.Ediciones SM ,2006 ISBN : 84-675-0921-X Excellent dictionnaire. Le seul autorisé pour l’épreuve de commentaire et de version. Il est donc obligatoire.
Larousse Grand dictionnaire français-espagnol, espagnol-français, 420.000 traductions, 2007. Ouvrage indispensable.
María Moliner, Diccionario de uso del español , Gredos, 1966(4èmeédition réactualisée en 2012). Une référence. Dictionnaire disponible au CDI.
Diccionario de la Real Academia de la Lengua Española (DRAE), Espasa Calpe, 1992 édition de poche en deux volumes. Utile dans la mesure où il ne se cantonne pas à l’usage actuel. Consultable gratuitement en ligne.
Manuel Seco, Diccionario de dudas y dificultades de la lengua española, Espasa Calpe, 1994.

Grammaires :
Jean-Marc Bedel, Grammaire de l’espagnol moderne, PUF, 1997. Excellent ouvrage, très complet.
Jean Coste et Augustin Redondo, Syntaxe de l’espagnol moderne, Sedes, 1965. Grammaire très intéressanteavec de nombreux exemples de phrases tirées d’œuvres littéraires.
Pierre Gerboin et Christine Leroy, Grammaire d’usage de l’espagnol contemporain, Hachette Université, 2014.
Michel Camprubi, Etudes fonctionnelles de grammaire espagnole, PUM, 2001.
La conjugaison
Bescherelle, El arte de conjugar los verbos españoles, Hatier, 1984.
González Hermoso, Los verbos españoles, Hachette, 2000.
Dictionnaires en français :
Petit Robert, Dictionnaire de la langue française, editions Le Robert, réactualisé chaque année. Indispensable.
Dictionnaire historique de la langue française, éditions Le Robert, deux volumes, 1992. Ouvrage passionnant consultable en bibliothèque.
Emile Littré, Dictionnaire de la langue française, Le livre de poche, coll. »La pochothèque », 1863.
Grammaires françaises/manuel de conjugaison
Grévisse/ Goosse, Nouvelle grammaire française, Duculot, 1990.
Grévisse, Le Bon usage, Duculot, 1993.
Bescherelle, L’art de conjuguer les verbes en français, Hatier, 1980 (Plusieurs rééditions). Fortement recommandé.

LITTERATURE : bibliographie
Œuvres au programme de la session 2022 :

Diego de San PedroCárcel de amor (1492), in : id., Cárcel de amor : tractado de amores de Arnalte y Lucenda. Madrid : Cátedra (Letras Hispánicas, 8), 1995 (reimpr. 2020), ISBN 13 : 9788437613642 / ISBN 10 : 8437613647

Federico García LorcaBodas de sangre (1931). Madrid : Cátedra, 2005, ISBN : 9788437605609

Alfonsina Storni (†1938), Antología Poética, Austral poesía, 2020, ISBN 10 : 8467058927 ISBN 13 : 9788467058925.

Tú , que nunca serás
Sábado fue, y capricho el beso dado,
capricho de varón, audaz y fino,
mas fue dulce el capricho masculino
a este mi corazón, lobezno alado.

No es que crea, no creo, si inclinado
sobre mis manos te sentí divino,
y me embriagué. Comprendo que este vino
no es para mí, mas juega y rueda el dado.

Yo soy esa mujer que vive alerta,
tú el tremendo varón que se despierta
en un torrente que se ensancha en río,

y más se encrespa mientras corre y poda.
Ah, me resisto, más me tiene toda,
tú, que nunca serás del todo mío.

(Alfonsina Storni)




Ludovic D’Agostin
Spécialité Espagnol +LVA/LVB

2ème année


Contact : ludovic.dagostin@ac-toulouse.fr

 

ANALYSE D’UN TEXTE HORS PROGRAMME / EPREUVE DE PRESSE
Durée :30 minutes
Le candidat dispose de 20 minutes maximum pour présenter son exposé, le temps restant étant consacré à l’entretien. « Les candidats sont invités à respecter ce découpage ; le jury sanctionne les candidats qui ne parviennent pas  à développer leur exposé au-delà de dix minutes ; pareillement, l’entretien intervient à part entière dans l’évaluation en ce sens qu’il est censé constituer, pour le candidat, l’occasion d’approfondir et d’affirmer son analyse, de lever d’éventuels malentendus, et en tout état de cause de mettre en évidence sa maîtrisedans le maniement spontanéde la langue ». ENS rapport du jury 2006.
Objectifs 
« L’épreuve a plusieurs finalités : elle vise à tester le niveau de langue des candidats, tant au niveau de la compréhension que de l’explication de texte ; elle vise à apprécier les capacités d’analyse et de synthèse tout comme la maîtrise d’un minimum de références solidesconcernant les grands problèmes du monde hispanique, lesquels peuvent parfois et de plusen plus se confondre avec ceux du monde tout court ». ENS rapport du jury 2006
Le rapport du jury 2012 insiste sur l’effort linguistiqueque doivent fournir les candidats dès la préparation de l’oral et la sévérité avec laquelle le jury entend sanctionner une mauvaise expression orale.

Méthodologie 
L’exercice est différent des questions de cours de civilisation (texte-prétexte). Cependant il suppose une connaissance claire des grands faits et repères historiques et des aspects de civilisation dominants.
Les candidats doivent en faire une analyse et un commentaire ordonnés. Il leur est demandé d’effectuer une synthèse fidèle et critique de l’article proposé, sans en négliger aucune partie.

« Le candidat insistera sur les principales idées exprimées par l’auteur, en manifestantcependant un recul indispensable[…] Face au texte, le candidat doit montrer sa capacité à déterminer les intérêts en cause, les enjeux ou les conséquences du problème posé. Peu importe que son point de vue personnel apparaisse au fil du résumé ou après. L’essentiel estque l’article reste toujours le point de référence de la réflexion. Il doit fournir la matière première de celle-ci et susciter la mobilisation de connaissances appropriées ».
Le texte « ne doit jamais être un prétexte à des développements généraux » ENS rapport du jury 2002. De  même le rapport 2016 souligne qu’un commentaire d’article de presse « ne peut, en aucun cas, être assimilé à une récitation de cours « . Sur le plan méthodologique lejury accepte « tout type de commentaires, linéaires ou composés, pourvu que celui-ci reflète une bonne compréhension du texte et une démarche analytique ».
Il appartient donc au candidat de définir la stratégie qui lui paraît le mieux adapté au document proposé.
Il est aussi rappelé que l’épreuve est un « exercice de communication. Le candidat doit savoir gérer son temps pour que l’ensemble du texte soit étudié et présenter un commentaireconstruit, sans répétitions inutiles ». ENS, rapport du jury 2016.

Contenu des articles 
Il s’agit  principalement d’articles de presse issus des médias espagnols et hispano-américains (El País, El Mundo, La Vanguardia, Público, Clarín, La Nación, El Universal, Granma,La Jornada ) qui traitent de l’actualité au sens large : questions de société mais aussi événements plus précis. Les articles peuvent être davantage orientés vers l’information ou l’expression d’une opinion. C’est pourquoi il est indispensable de prendre du recul par rapport à ce qu’affirme l’auteur, de déceler le parti-prisqu’il manifeste.
Connaissances requises et consignes de lecture 
Un étudiant d’espagnol se doit de connaître la géographie et les principaux faits historiques du monde hispanique et hispano-américain. De brefs moments de cours seront consacrés à une révision et une évaluation des connaissances des candidats dans ce domaine.
Cette connaissance du passé va de pair avec une attention particulière et régulière aux faits et aux événements qui se déroulent dans le monde. Tel est l’esprit de cette épreuve. Le plus souvent ces derniers portent sur des sujets récurrents dans l’histoire des pays et réactivés par l’actualité.
Pour cela il est indispensable de parcourir le plus souvent possible la presse espagnole et notamment le grand journal de référence « El País » version papier ou internet. Vous pourrez ainsi alimenter votre connaissance de l’actualité et repérer des articles qui très régulièrement constituent des sujets d’interrogation.
Lire c’est aussi s’intéresser à la langue : profitez-en pour relever mots et expressions et enrichir ainsi votre lexique.

Ouvrages recommandés
Jacqueline Ferreras, La civilisation espagnole aujourd’hui, Armand Colin,2005.
Jacqueline Covo, Introduction aux civilisations latino-américaines, Armand Colin ou Nathan Université (coll.128),2015.
Sylvie Kourim-Nollet, Básico 2 la civilisation hispanique, Didier,2006.
N.B Rapport de jury 2015 concernant la LV2
« L’exposé du candidat se subdivise en deux moments principaux : le jury souhaite pouvoir apprécier la compréhension du document par les candidats et attend de ces derniers qu’ils consacrent la première partie de leur exposé à présenter avec précision le document (nature de l’article, date et lieu de publication et problématiqueabordée) et à le résumersans perdre de vue la problématique (ou axe de lecture) qu’ils auront préalablement définie.
Cette première étape sera suivie d’une analyse des problèmes posés par ledocument, qui permettra aux candidats de faire état de leur culture généralesur les problématiques de l’actualité du monde hispanique, toujours en lien avec les sujets abordés par l’article proposé. Le jury laisse aux candidats le soin de choisir la modalité d’explication de texte qui leur semblera la plus pertinente [ …] Toutefois, les candidats devront toujours veiller à bien annoncer le plan de leur exposé, soit en justifiant les différents mouvements du texte qu’ils auront repérés, soit en annonçant les axes de leur commentaire composé ».
Un séjour en Espagne dans le cadre d’un cours d’été par exemple est fortement recommandé.

Excellentes vacances.
Ludovic D’Agostin.